Quel est le bon angle pour la prière ?

brown concrete building during daytime

L’islam dispose d’une large sélection d’obligations. La prière fait partie des dispositions remarquables. Cette pratique courante s’articule autour de l’adoration et de la louange. La prière en religion islamique se décline en plusieurs formes. Pour déterminer leur récitation, il faut se baser sur l’angle de prière. La bonne mesure est trouvée grâce à la variété de la supplication, du type de crépuscule et du pays. Elle peut varier de 12° à 18°. Découvrez ici l’essentiel à savoir à ce propos.

L’angle de prière suivant ses différentes variétés

Le bon angle de la prière dépend des différents types de supplication.

Lire également : Logo Milan : histoire de la marque et origine du symbole

Le degré pour le sobh et le farj

Le sobh et le farj représentent la prière du matin chez les islams. Le premier terme porte aussi la dénomination de sahbi et désigne le lever du soleil. Le dernier terme quant à lui donne la signification de réveil du sommeil ou d’émerger. Il convient de préciser que le sobh et le farj présentent des différences et similitudes. La prière matinale formée par ces deux mots est la première invocation de la journée des musulmans.

Pour la réciter, il faut s’agenouiller et mettre les paumes de main et le front contre le sol. Une fois cela fait, prononcez Allahou Akbar et répétez trois fois Soubhana rabbiyal a’ala. En gardant les mains sur les cuisses et en position assise, dites Allahou Akbar. Vous allez répéter la même en vous agenouillant à nouveau. L’angle du sobh et du farj peut être de 15° et de 18°.

A lire également : 5 raisons de choisir un cadeau photo personnalisé pour noël

L’angle pour le dorh

À la suite de la prière du sohb et du farj vient le dorh ou le dhur. Elle est utilisée comme l’invocation de midi ou du début de l’après-midi en religion musulmane. Cette supplication récitée à la mi-journée est pratiquée en cas de dépassement du méridien par les rayons du soleil. Elle est divisée en quatre unités d’invocation.

Ici, il faut commencer par réciter une prière de rakat, la repetér à nouveau et concluez cette partie par le tachahoud. Vous allez enchaîner avec la troisième unité grâce à la fatiha. La quatrième rakat est recitée avec la sourate al fatiha. Vous finirez par le tachahoud, l’ibrahimiya et salam. Pour faire le dorh, il est recommandé de considérer l’angle de prière de 17°.

Le degré pour l’asr

La prière de l’après-midi est désignée par l’asr et figure à la troisième position dans le groupe de supplications des musulmans. Elle commence à la fin du dohr et se termine avant que le soleil ne se couche. Pour mieux définir ce temps de prière, vous pouvez vous référer à la taille de l’ombre d’un objet. Elle doit faire deux fois sa taille normale. L’asr fonctionne également avec la même composition de prière que le dohr. Vous l’aurez compris, vous devez réciter à ce niveau quatre unités de rakat. L’angle de prière est toujours fixé à 17°.

L’angle pour le maghrib

Le maghrib est considéré comme la prière du coucher de soleil. Il doit commencer par être récité lorsque l’horizon disparait entièrement. C’est la disparition de la lueur rouge qui marque sa fin. La prière de maghrib se décline en trois unités de rakat. Pour ce temps de prière, vous allez dire deux rakat à haute voix et ajouter le tachahoud. Vous ferez la dernière unité et vous terminerez en disant aussi le tachahoud et l’ibrahimiya. C’est à l’angle de 16° qu’il faut faire le maghrib.

Le degré pour l’icha

En queue de liste des cinq prières quotidiennes en islam se trouve l’icha. Il s’agit de la supplication de nuit des musulmans. Elle est récitée à la tombée de la nuit ou avant que l’aube ne se lève. Sa composition de prière est identique à celle du dorh et d’asr. Toutefois, ici, il faut plus s’attarder sur la récitation du Coran. L’angle de prière du dohr peut être de 12°, 15° et 18°.

L’angle de prière en fonction du type de crépuscule

Les degrés de prière peuvent aussi dépendre des variétés de crépuscules. Il existe principalement trois types. Vous retrouvez les formes :

  • civile,
  • nautique,
  • et astronomique.

Les crépuscules civil et nautique situent respectivement le soleil entre 0 et 6° puis entre 6 et 12° en dessous de l’horizon. Le crépuscule astronomique quant à lui met le soleil entre 12 et 18° en dessous de l’horizon.

L’importance de l’angle de prière dans la pratique religieuse

L’importance de l’angle de prière est primordiale dans la pratique religieuse. En effet, pour les musulmans, la prière doit être accomplie cinq fois par jour et dirigée vers La Mecque en Arabie Saoudite. Pour ce faire, le bon angle de prière doit être calculé avec précision afin que les fidèles puissent s’aligner correctement.

Au-delà de cet aspect technique, l’angle détermine aussi l’état d’esprit du pratiquant lorsqu’il se met à genoux devant Allah. Une attitude respectueuse est donc indispensable pour exprimer sa foi et son adoration envers Dieu.

Le Coran mentionne d’ailleurs plusieurs fois l’importance de la position durant la prière : ‘Inclinez-vous donc avec ceux qui s’inclinent’ (Sourate al-Baqarah 2:) ou encore ‘Et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent’ (Sourate al-Hujurat 49:).

Il faut suivre ces recommandations et veiller à leur alignement ainsi qu’à leur posture lorsqu’ils se prosternent devant Dieu.

L’angle de prière joue un rôle crucial dans la pratique religieuse des musulmans. Il ne suffit pas simplement d’être tourné vers La Mecque, mais il faut aussi prendre en compte les différents paramètres environnementaux pour pouvoir accomplir cette obligation divine dans une posture respectueuse et appropriée.

Les méthodes pour déterminer l’angle de prière dans différentes cultures et traditions

Dans différentes cultures et traditions religieuses, les méthodes utilisées pour déterminer le bon angle de prière peuvent varier. Si la méthode du calcul astronomique est couramment utilisée par les musulmans, d’autres communautés ont développé des techniques propres à leur culture.

Chez les Juifs orthodoxes, l’heure officielle est fixée en fonction de l’apparition des trois étoiles après le coucher du soleil dans la ville où ils résident. Les Hindous se réfèrent quant à eux aux horaires solaires pour déterminer leurs moments de prière.

Le bouddhisme Mahayana utilise aussi une méthode particulière : celle des ’24 périodes saisonnières’, qui est basée sur le calendrier chinois traditionnel. Cette technique permet ainsi d’adapter les heures de prière selon la période de l’année.

Certains groupements religieux comme les Mormons ou encore la secte Ahmadiyya ont élaboré leur propre système pour définir le bon angle vers lequel diriger leurs prières. Chez ces derniers, l’angle de prière est établi selon un axe géographique précis reliant deux points clés sur Terre.

L’angle de prière a donc été abordé différemment selon chaque religion et culte. Pour autant, cela ne diminue pas son importance dans chacune d’elles afin que toute personne puisse prier avec foi et respect devant Dieu quelque soient ses origines ou sa façon d’honorer sa divinité respective.

Comment l’angle de prière peut être affecté par l’emplacement géographique

L’emplacement géographique peut aussi affecter l’angle de prière. Effectivement, la latitude et la longitude d’un lieu peuvent influencer les coordonnées astronomiques nécessaires pour définir l’angle de prière.

Dans les régions proches de l’équateur, comme en Indonésie ou en Malaisie, l’angle de prière est plus faible que dans les pays situés plus au nord ou au sud du globe. Cela s’explique par le fait que ces régions sont plus proches des zones où se trouvent les pôles célestes.

En revanche, dans des villes telles que New York ou Londres qui ont une latitude élevée, il est nécessaire d’utiliser un angle de prière plus élevé pour être aligné avec La Mecque.

Même si deux villes ont la même latitude et longitude exacte sur le globe terrestre, elles ne partageront pas nécessairement le même angle de prière. Effectivement, cela dépendra principalement du fuseau horaire.

Chaque ville a son propre angle spécifique à respecter, sans oublier qu’il peut varier selon certains événements astronomiques tels que le solstice d’hiver qui entraîne un changement notoire dans l’inclinaison de la Terre ou les longues journées polaires lorsque le jour dure 24 heures, notamment pendant une partie de l’année à Tromsø en Norvège.

Les outils technologiques pour faciliter la détermination de l’angle de prière

La technologie peut s’avérer très utile pour déterminer l’angle de prière. De nombreux outils ont été développés pour aider les croyants dans leur pratique religieuse.

Parmi ces outils, on trouve des applications mobiles, telles que Muslim Pro et Qibla Compass, qui utilisent la géolocalisation et les coordonnées astronomiques pour calculer l’angle de prière. Ces applications sont disponibles sur toutes les plateformes de smartphones et tablettes. En quelques clics seulement, elles permettent aux utilisateurs d’obtenir la direction exacte vers La Mecque.

Les montres connectées peuvent aussi être utilisées comme un moyen facile de connaître l’angle de prière. Certaines caractéristiques spécifiques sont nécessaires pour cela. Les modèles récents disposent souvent d’une boussole numérique intégrée qui indique la direction à suivre en temps réel vers La Mecque.

Certains sites web se spécialisent dans le calcul précis de la distance entre votre position actuelle et celle du Grand Masjid al-Haram (Mosquée Sacrée) à La Mecque. Ils fournissent aussi une carte interactive montrant clairement l’emplacement de Kaaba par rapport à votre emplacement actuel. Il suffit ensuite d’utiliser cette information avec une simple règle trigonométrique afin de connaître le bon angle pour vous diriger pendant vos prières.

Pensez à bien reconnaître que ces outils technologiques ne doivent pas remplacer la démarche personnelle de chaque individu dans sa pratique religieuse. Ils peuvent être un excellent moyen pour aider les croyants, mais pensez à bien se rappeler que l’important n’est pas seulement d’être physiquement aligné avec La Mecque, mais aussi d’avoir une intention sincère et une prière véritablement concentrée.

ARTICLES LIÉS