Devenir aiguilleur SNCF : la formation à suivre

S’il est vrai que le métier d’aiguilleur est accessible à tous, le devenir requiert que vous soyez imbus d’une certaine qualité et de compétences spécifiques. Qui appelle-t-on un aiguilleur SNCF ? Quel est son rôle et quelle formation est-il nécessaire de suivre pour l’exercice de ce métier ? Cet article vous en parle.

Un aiguilleur SNCF, c’est qui ?

Encore appelés des aiguilleurs de rail, ce sont des agents qui forment les canaux et les itinéraires des trains en manœuvrant un certains nombre d’aiguilles et la signalisation. En plus de leur fonction de régulateur de voie ferrée, les aiguilleurs mettent en œuvre des procédures de sécurité qui ont rapport au départ et à la bonne circulation des trains sur les différents axes.

Lire également : 3 conseils pour utiliser le fromage blanc à son plein potentiel

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les aiguilleurs SNCF travaillent souvent à distance dans ce qu’on appelle les postes d’aiguillage. Ils sont de façon constante en liaison avec d’autres postes ou le centre national de régulation des circulations afin de s’assurer qu’aucun incident encore moins un accident ne se produise.

Leur principal outil de travail reste et demeure le tableau de contrôle optique. Il leur permet de vérifier et d’avoir un contrôle sur le positionnement des aiguilles afin d’assurer un intervalle raisonnable entre chaque départ de train.  On pourrait donc déduire que les aiguilleurs assurent avec brio la régularité et la sécurité des trains. Mieux, ils protègent les passagers ainsi que les agents qui travaillent dans les trains.

Lire également : Displate : vente de tableaux en métal, concurrents et alternatives

Quelles sont les qualités d’un aiguilleur SNCF ?

Devenir aiguilleur de rail requiert que vous disposiez de qualités exceptionnelles en termes de relation et de pédagogie. Vous devez être imbus d’une certaine rigueur dans le travail et avoir de la méthode pour travailler. Par ailleurs, il vous faudra aussi avoir un sens de l’organisation et de responsabilité. Etre autonome, réactif avec un grand esprit d’analyse serait des atouts non négligeables pour exercer le métier d’aiguilleur.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir aiguilleur ?

Il existe deux formations essentielles pour devenir un aiguilleur de rail. Ce sont des formations diplômantes qui sont assurées par la SNCF. Pour avoir le titre d’aiguilleur du rail il faut d’abord être titulaire de son baccalauréat. La formation d’aiguilleur est aussi bien pratique que théorique. Elle est assurée par la SNCF. Vous êtes donc à cheval entre le centre de formation théorique et celui de formation pratique qui est un établissement de circulation ferroviaire SNCF.  Le centre de formation pratique offre une alternance parfaite entre formation et stage. La formation a une durée de huit mois.

L’autre formation pour devenir aiguilleur, concerne les agents de transport et d’Exploitation. En effet, cette corporation peut également à la suite d’une formation supplémentaire de servir en qualité d’aiguilleur.

Les avantages et les défis de la carrière d’aiguilleur SNCF

La carrière d’aiguilleur SNCF présente à la fois des avantages et des défis. L’un des principaux avantages est la stabilité de l’emploi. En tant qu’aiguilleur, vous faites partie intégrante du système ferroviaire français, assurant le bon fonctionnement et la sécurité des réseaux de voies ferrées.

L’un des défis auxquels les aiguilleurs font face est celui lié à la charge de travail. Le métier exige une grande attention et une capacité à gérer plusieurs tâches en même temps. Les aiguilleurs doivent être capables de prendre rapidement des décisions cruciales pour garantir un trafic ferroviaire fluide et sécurisé.

Travailler comme aiguilleur implique souvent un horaire irrégulier, notamment des rotations de nuit et les week-ends. Cela peut avoir un impact sur le rythme de vie personnel ainsi que sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Malgré ces défis inhérents au métier d’aiguilleur SNCF, il offre aussi divers avantages intéressants. Au-delà de la stabilité économique offerte par cet emploi dans une entreprise publique bien établie, les aiguilleurs bénéficient généralement d’une formation approfondie pour remplir leurs fonctions avec compétence et assurance.

Mais alors, quelle formation faut-il suivre pour accéder à ce poste ? Pour pouvoir prétendre à une carrière en tant qu’aiguilleur SNCF, il est nécessaire de passer un concours et de réussir une formation spécifique.

Les perspectives d’évolution professionnelle pour les aiguilleurs SNCF

Les aiguilleurs SNCF bénéficient de perspectives d’évolution professionnelle intéressantes. Une fois qu’ils ont acquis de l’expérience et une expertise solide dans leur domaine, ils peuvent envisager divers chemins de carrière au sein de la SNCF.

L’une des possibilités est de progresser vers des positions d’encadrement. Les aiguilleurs qui démontrent leurs compétences en gestion et leur capacité à coordonner efficacement les opérations ferroviaires peuvent être promus à des positions telles que chef d’équipe ou responsable de secteur. Ces rôles impliquent souvent une supervision directe du travail des autres aiguilleurs ainsi qu’une participation active dans la planification et l’organisation du réseau ferroviaire.

Une autre voie possible pour les aiguilleurs est celle de se spécialiser dans un domaine spécifique lié aux opérations ferroviaires, tels que la signalisation ou le contrôle-commande. En développant une expertise pointue sur ces sujets techniques, ils peuvent accéder à des positions plus spécialisées au sein de la SNCF, comme ingénieur du trafic ou technicien supérieur en signalisation.

ARTICLES LIÉS