Maison

L’insert à bois est-il économique ?

L’insert à bois est le système de chauffage le plus utilisé par les ménages. Comparativement aux autres systèmes de chauffage, ils offrent des avantages très intéressants. Au plan économique, il n’est pas onéreux et comble bien les attente de ces usagers. Vous aurez dans la suite de cet article les atouts économiques qu’il offre.

Le chauffage au bois : un facteur économique

Selon les études d’Adema, le chauffage au bois est très avantageux aux ménages. Plus de 7 millions de français en font usage. Il nécessite moins de dépenses pour son installation par rapport à celles des autres systèmes de chauffage. De surcroît, en matière de consommation d’énergie, il est plus bénéfique.

A découvrir également : Comment reconnaître la fin de floraison ?

La comparaison entre prix d’un insert à bois et les autres systèmes de chauffage

Le prix du kWh du pouvoir calorifique inférieur d’installation des divers systèmes de chauffage en 2012 :

– insert de cheminée à bûche coûte 4€

Lire également : Comment reconnaître la fin de floraison ?

– granulées pour un insert à pellets coûte entre 6.2€ à 7,4€

-le gaz propane coûte 13,79€

– l’électricité coûte 12,60€ et le fioul domestique est à 9.79€

Un bois de chauffage de qualité : un atout favorable pour l’économie

Il est primordial d’opter pour un meilleur combustible si votre appareil s’alimente à base de granulés de bois ou de bûche. Il brûlera l’entendement  durant une longue période de temps. Ainsi, l’alimentation  de votre insert ne sera pas répétitive. Cela vous offre plus de temps et vous coûte peu.

Les avantages du bois sec

L’usage  du bois sec est vivement conseillé. Le bois sec possède une meilleure qualité de thermique. Le bois peu sec ou humide contribue à l’endommagement de votre insert. Il produit peu de chaleur mais dégage trop de fumée.

Le premier critère à tenir compte pour choisir un bois est son taux d’humidité. Car c’est grâce à ce dernier qu’il sera efficace ou pas. Le taux d’humidité du bois est entre 40 et 50%. Celui du bois à moitié sec est 30% à 40%. Le bois sec a un taux d’humidité de 15 à 20%. Le bois n’exige pas assez de dépense.

Une autre source économique : le système de double combustion

Encore appelé postcombustion, la double combustion est la récupération du gaz de la première combustion qui sera à nouveau brûlé. Récemment disponible sur le marché, ce dispositif est très économique et fournit assez d’énergie de chauffage pour une petite maison.

L’insert à bois est moins coûteux est mieux adapté aux foyers.